• Sommaire

  1. La Petite soeur
  2. Ribeira
  3. Portrait
  4. Bonus

I/La Petite sœur

Nous voici au Portugal au bord du Douro à Porto, la petite sœur de Lisbonne.

Quand nous pensons au Portugal, Lisbonne arrive première dans l’imaginaire collectif. La Capitale est la vitrine du Tourisme chez les Lusitaniens mais l‘Alfama est à Lisbonne, ce que l authenticité est à Porto, j ai pu faire les deux et j ai préféré cette dernière, plus chaleureuse, plus déstructurée, plus instinctive, sans faire offense aux Lisboètes, plus Vraie!

Porto m a conquis avec ses Azulejos, son Fado, son Porto, ses grillades de Poissons mais aussi avec sa vie à la Portugaise, sa joie de vivre et sa débrouille malgré la pauvreté présente et visible à chaque coin de rue. Et d’une manière ou d’une autre, je pense que c’est cette pauvreté qui la sublime et brise toutes barrières et incompréhensions entre voyageurs et habitants. J’ai pu remarqué une franchise dans le sourire et le regardRibeira.jpg.

Donc me voilà partis et comme souvent lors de mes escapades européennes, je m’achète le traditionnel Lonely Planet ou le Routard et comme à mon habitude je ne le consulte jamais une fois arrivé sur place. L’ambiance ou la « Saudade » Portugaise se charge de vous transporter doucement dans ces célèbres Tramways Vintages, vers l’authenticité Portugaise.

D’ailleurs en descendant d’un de ces électricos, un quartier a retenu mon attention plus qu’un autre.

Certains quartiers me rappellent l Amérique du Sud…

A vrai dire, c est normal, Porto est la dernière porte pour mon continent et je vais vous présenter l’un de ces secteurs. 


II/Ribeira

Classé au patrimoine de L’UNESCO, ce quartier est le cœur historique de Porto, les pieds au bord du Douro. Si vous avez le profil pantouflard, il est agréable de se poser en terrasse d’une taverne typiquement portugaise. Baigné par le rayonnement du soleil et les reflets dorés du fleuve. Vous y trouverez repos sous l’œil attentif du célèbre et imposant pont Dom Luis I.

Mais si vos jambes et surtout vos mollets, ne demandent que d’explorer ces ruelles descendantes/montantes médiévales alors suivez votre instinct, perdez vous et vous découvrirez ce que j’ai trouvé, l’authenticité.

Elle peut avoir multiples visages:Ribeira.jpg

  •  ∫-Les Azulejos mettant en relief l’artisanat hors pair des Portugais vous attireront l’œil
  • ∫-Le Fado résonnant d’une maison et faisant vibrer ses fenêtres et vos cœurs
  • ∫-Des enfants jouant au ballon dans ces rues tortueuses vous égaieront pour la journée
  • ∫-Sé, la cathédrale fortifiée romane surplombant Ribeira. 
  • ∫-La lumière et couleurs des façades illuminant ce quartier coloreront vos pupilles.

-♥


III/Portrait

14492319_10210904216549846_4444841485614436204_n

Manuel et Son Polaroïd

C’est d’ailleurs par un hasard heureux que j’ai rencontré un autre visage de l’authenticité portugaise, la chaleur et la sincérité de ses habitants. Au détour d une ruelle, que je trouvais magnifique, je m attelais à la prendre en photo et essayais de la sublimer, quand « Manuel » ouvrit sa porte,brave homme qui en impose, je devais donc en faire tout autant. En me voyant faire, il resta incrédule et me demanda si j étais photographe professionnel…

De cette simple question, un petit moment de vie éphémère mais authentique débuta, un dialogue avec mes notions de portugais et ses rudiments d espagnol, quelques mots d’anglais avec les Rrrr et les shhh bref nous nous sommes compris par nos gestes et mimes Colombien-Portugais.

Ce moment unique s’acheva une bonne vingtaine de minutes plus tard avec une photo en commun, je lui ai offert un polaroïd de son Largo, petite ruelle, en échange de sa chaleur humaine, de sa bonne poignée de main et d’une dernière belle accolade.

-♥


IV/Bonus

La Librairie Lello & Irmao

Ouverture des portes en 1906, 110 ans plus tard, elle est réputée comme une des plus belles librairies d’Europe voir du Monde, en haut du classement par le Lonely Planet et the Guardian, rien que cela! Mais pour être honnête, je l’ignorais totalement avant de mettre les pieds dans cette ville. Quelle honte!
LelloOu pas…Car cela m’a permis de découvrir un endroit d’une richesse au niveau patrimoine tant au niveau architectural, avec un regard et une innocence enfantin. 

Sublimée par sa façade blanche néo gothique, vous entrerez dans une autre dimension en traversant l’histoire, l’image parle d’elle même et à l’intérieur, vous tomberez sur une multitude d’ouvrages classés par thématique dans leurs étagères toutes aussi belles et anciennes, l’ambiance tamisée et studieuse, son grand vitrail sur le toit. Enfin son escalier à doubles volés et orientations grinçants, te marquera l’esprit. 

D’ailleurs si tu as lu la Saga Harry Potter et que tu as gardé ton âme d’enfant, J.K. Rowling s’en serait inspirée pour décrire un passage d’un de ses tomes (« l’école des sorciers »), celui des escaliers du magasin appelé Fleury et Bott! L’auteur a vécu sur Porto pour travailler comme professeur d’anglais et était une cliente régulière de la librairie. 

∂-Seul bémol de cette visite, sa fréquentation, il est difficile de se frayer un chemin et pour ceux qui aiment la photographie vous en sortirez frustrés, j’ai eu cette chance de me lever de bonne heure et d’être le premier visiteur à pouvoir shooter mon entrée dans cette atmosphère littéraire et magique.

Livraria Lello & Irmão

Ouvert du lundi au samedi de 10h00 à 19h30

144 rua das Carmelitas

4050-161 Porto, Portugal

+351(0)222 002037

♥-Rodrigo-♥