Sharings

http://dreamvoyager.fr/sharings-2/

D’abord lancée sur notre Instagram ! Nous avons créé une section pour présenter et valoriser des photographies d’artistes amateurs et non amateurs, que ce soit dans le segment documentaire et photojournalistique ou dans le segment créatif.

Aujourd’hui, nous avons également décidé de partager l’expérience des photographes sur notre site web!

Doriane Letexier – Japon alternatif
Fujino, une ville en transition écologique

Fujino, préfecture de Kanagawa dans l’archipel japonais. Située à une heure et demie de
la frénésie de Tokyo, cette petite région nichée au creux des montagnes, est l’une des
premières au Japon à avoir entamé une transition écologique.

La jeune photographe, Doriane Letexier, membre du Studio Hans Lucas a choisi de passer une quinzaine de jours, logée chez un couple de jeunes franco-japonais.

Historiquement, la ville de Fujino s’est développée en devenant à la fin des années 1980
une « ville d’art » dans laquelle les nouveaux arrivants créent et développent des
événements artistiques dans la région. Résultat, une atmosphère unique et paisible croît.
L’arrivée en 2008 de Hide – San ( Hidetake Enomoto) est à l’origine du mouvement de «
ville en transition » au Japon. Il entraîne la ville de Fujino et certains habitants à
développer des activités de transitions écologiques.

Une communauté est née. Le développement se fait petit à petit, étape par étape. Des
marchés bio et locaux fleurissent dès 2015 et permettent à des jeunes producteurs de
mettrent en place des liens directs avec les consommateurs et développer leurs
commerces localement et de devenir économiquement rentables face aux industriels du
secteur. Une certaine volonté de vivre en utilisant uniquement les ressources locales
s’encre à Fujino. Que ce soit pour produire de la nourriture avec des méthodes de
permaculture ou de produire des ressources nécessaires via des énergies renouvelables.
La volonté de vivre en utilisant uniquement les ressources locales est forcément privilégiée
à Fujino. De façon volontaire, des rassemblements, des festivals, des travaux d’entretien
environnementaux ou bien encore des récoltes collaboratives se multiplient.

Perchée à flan de montagne, une parcelle de terrain est réservée à la plantation d’arbres fruitiers.
L’agrume incurable de la cuisine japonaise, le citron Yuzu y est récolté de façon bénévoles
par des membres de la communauté, qui en échange de leur temps repartiront s’ils le
souhaitent avec quelques fruits.

Le point fort de Fujino, ce sont les liens solides entre les membres de la communauté, le
besoin de se voir, d’évoluer ensemble. Il n’est pas rare de voir certains membres de la
communauté se rassembler dans une ancienne école, perchée dans la montagne au
détour d’un virage. Ici, ils partagent l’espace d’une soirée, des moments de convivialité
loin de tout superflu.

Fin 2019, une monnaie locale nommée le «Yorozu-ya» se matérialise et les premières
pièces apparaissent. Le but de cette monnaie, favoriser les actions et les échanges
locaux et gérer sa propre économie indépendamment du circuit national.

Les enfants de la région fréquentent majoritairement une école « Steiner ». Fondée en 2005,
Elle propose une pédagogie et une éducation alternative, plus proche de la nature,
plus libre. Les enfants s’y épanouissent et sont moins soumis à la pression existante dans les
grandes villes.

Dans le creux des vallées, des plantations biologiques sont plantées, cultivées et
permettent de s’alimenter en fruits et légumes locaux. Yui, jeune fermier, n’utilise aucun
pesticide ni produits chimiques dans ses champs. Il répand un mélange de calcaire sur la
terre pour la nourrir et le travail se fait manuellement, sans engins agricoles. Son but,
proposer des légumes frais, uniques et cultivés avec soin. Il est aussi l’un des premiers à
envelopper ses récoltes dans des emballages écologiques en opposition à l’usage bien
trop répandu des emballages plastiques, sur employés à tous les niveaux de commerce et
véritable fléau au Japon.

La communauté de Fujino est une communauté ouverte et étendue sur la région.
Accueillante et volontaire, elle gagne peu à peu en autonomie et participe à son
échelle, à un retour à l’essentiel. Une sérénité et une force commune y règne
véritablement. La transition de Fujino a été un propulseur et plus de quarante
mouvements de transition écologique ont vu le jour au Japon depuis lors.


Publication:
Mr Mondialisation

En savoir plus sur l’auteure:

Globe -galopeuse, c’est par les voyages que Doriane Letexier aiguise l’oeil de son appareil photo, sensible aux transitions sociétales et à la lumière de la nature.

Concernée par les enjeux environnementaux, elle part au Japon où elle s’immerge dans le quotidien des habitants de Fujino, une ville en transition écologique. Elle en revient avec des images révélant la chaleur et les efforts de cette communauté dans sa volonté de revenir à l’essentiel, saisissant un environnement presque irréel, face à la frénésie tokyoïte.

Toujours ancrées dans le réel, ses photographies captent des instants de vie, documentant aussi bien le monde animal, que les paysages de l’ouest américain ou le milieu sportif. Elles s’autorisent également des lignes plus créatives et minimalistes dans des séries personnelles.

Titulaire d’une licence d’information et de communication, Doriane poursuit ses études en réalisant une formation professionnelle de photographie. Elle y confirme son engouement pour le reportage. Membre de l’agence Hans Lucas depuis 2019, ses images ont été publiées dans divers médias nationaux tels que le Pèlerin, France Inter ou encore Mr Mondialisation.